Signez maintenant l’initiative piétonne: pour un canton qui marche!

3 raisons de signer l’initiative :

  1. La marche est le seul moyen de transport 100% décarboné, bénéfique pour la santé et qui favorise l’économie de proximité.
  2. Alors que le territoire cantonal s’y prête bien et que nous sommes toutes et tous piéton-ne-s à un moment donné, la marche est négligée dans les politiques de mobilité.
  3. Grâce à cette initiative, notre canton serait doté d’axes piétons directs entre tous les quartiers et les communes, permettant à chacun-e de se déplacer rapidement pour se rendre au travail, faire ses courses ou se rendre à ses loisirs.

Je signe l’initiative

Les 4 avantages principaux de la marche

Environnement

A l’heure de l’urgence climatique, la marche est le seul mode de déplacement 100% sans carbone ! C’est LE mode de déplacement pour faire face aux changements climatiques et en réduire leurs effets. La mobilité piétonne ne génère par ailleurs ni énergie grise, ni pollution locale. Elle n’émet aucune nuisance sonore ni pollution atmosphérique (NOx et particules fines) ou des sols, ce qui renforce la qualité de vie dans notre canton.  

Santé

Marcher de manière régulière contribue largement à une amélioration de la santé des habitant-e-s et prévient de nombreuses maladies telles que les problèmes de poids, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose et la dépression. Lorsque les conditions d’accessibilité universelles sont garanties, la marche est le moyen de déplacement le plus inclusif (pour les familles, les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite, etc.) et permet de garder une autonomie plus longtemps. 

Economie et vivre-ensemble

La marche renforce l’attractivité des commerces de proximité. De nombreuses études démontrent une corrélation positive entre l’accessibilité piétonne et le chiffre d’affaires des petits commerces. En Ville de Genève, on se déplace près de 3 fois plus à pieds qu’en voiture pour faire ses achats ! La marche favorise également les rencontres et les échanges informels entre les habitant-e-s. De plus, c’est le seul moyen de transport véritablement gratuit !

Gain pour les collectivités

La marche est le seul moyen de transport qui rapporte de l’argent à la collectivité ! Aucun autre mode de déplacement peut se targuer de cet exploit. Les infrastructures piétonnes sont très peu couteuses et requièrent l’espace le plus réduit pour transporter une personne. Par conséquent, ses bénéfices pour la santé et l’environnement se traduisent par un bilan positif. Selon la Confédération, la marche rapporte plus de 480 millions de CHF par année !

La pratique de la marche à Genève

Genève est la capitale de la marche en Suisse, aucune autre agglomération en Suisse n’enregistre des parts de déplacements piétons aussi élevés. 40% des déplacements se font à pieds dans notre canton (et près de 50% en Ville de Genève) pour une distance moyenne de 2,3km. Aucun autre moyen de transport n’est autant utilisé par les Genevois-es ! Ceci est dû au territoire du canton de Genève qui est particulièrement compact. En terme d’emplois et d’habitant-e-s par m2 de surface bâtie par exemple, la Ville de Genève est deux fois plus compacte que Berne. En terme de mobilité, il s’agit d’en tirer avantage !

A Genève et contrairement à une idée largement répandue, on se déplace deux fois plus pour se rendre à des loisirs qu’au travail ou pour faire ses achats. Et près de 50% des trajets consacrés à des loisirs (restaurants, café ou autres loisirs) ou pour faire ses achats se fait à pieds. En Ville de Genève, ces parts sont encore plus élevées. On s’y déplace 2.8 fois plus à pieds qu’en voiture pour faire ses courses ou pour aller au restaurant, favorisant ainsi l’économie de proximité. Plus qu’ailleurs en Suisse, il est possible de faire émerger la ville du quart d’heure à Genève.

Tout le monde marche à Genève ! Même les personnes âgées de 75 ans et plus parcourent en moyenne 1.7 km par jour à pied.

Plus d’information dans la rapport du bureau spécialisé 6-t:  La pratique de la marche dans le canton de Genève

La marche, grande oubliée des politiques publiques

Souvent rendue invisible dans le terme de mobilité active, la marche est négligée dans les politiques de mobilité. Alors que le territoire cantonal s’y prête particulièrement bien et que nous sommes toutes et tous piéton-ne-s, elle est pourtant systématiquement le parent pauvre des stratégies de mobilité.

Dans notre canton, il existe très peu d’exemples de zones piétonnes ou à priorité piétonne! Les voies piétonnes directes et continues sont quasi inexistantes et les obstacles à la mobilité piétonne sont légions. Qui n’a pas pesté en raison de l’attente à un passage piéton ? A titre d’exemple, faire le tour du carrefour de la Servette prend jusqu’à 4 minutes !

Avec la popularité croissante de la mobilité cycliste ces dernières années, les voies de circulation mixte vélo/piéton ont montré leurs limites. Il est temps de séparer les flux et de donner également plus de moyens à des infrastructures piétonnes dédiées. Le Canton doit prendre le leadership sur ce sujet, en coordonnant un réseau piéton cantonal et en accompagnant de manière plus prononcée les communes dans leur stratégie de mobilité piétonne.

Ce que demande l’initiative

Notre initiative souhaite faciliter le quotidien des nombreux-ses marcheuses et marcheurs via :

  1. Un maillage d’aménagements piétonniers spécifiques, continu, direct, confortable et sécurisé sur l’ensemble du territoire
  2. Davantage de zones piétonnes ou à priorité piétonne pour nous déplacer, faire nos courses, nous rencontrer et flâner
  3. La création d’axes forts piétons entre les quartiers et les communes du canton
  4. Des accès facilités aux centralités, gares et interfaces de transports publics pour les piéton-ne-s

Grâce à cette initiative, notre canton serait doté d’axes piétons directs entre tous les quartiers et les localités, permettant à chacun-e de se déplacer rapidement pour se rendre au travail, faire ses courses ou se rendre à ses loisirs. A l’instar des magistrales piétonnes dans la ville de Strasbourg, ces espaces publics bénéficieront notamment d’une redistribution en faveur des piéton-ne-s, de traversées piétonnes prioritaires, de trottoirs notablement agrandis, d’une diminution de l’espace dédié à la voiture, de nouveaux éclairages publics, de plantations d’arbres et de nouveaux bancs. Les zones piétonnes ou à priorité piétonne seront multipliées, favorisant ainsi l’économie locale et les rencontres entre les habitant-e-s. Enfin, les accès aux grandes infrastructures du canton telles que les gares, les interfaces de transports publics ou les équipements publics, seraient facilités pour les piétonnes et les piétons.

Cette initiative est au service de toutes les mobilités douces et Genève pourrait enfin se targuer d’être la véritable capitale suisse de la marche !   

Je signe l’initiative