Découvrez ci-dessous la partie du programme des Vert·e·s genevois·e·s dédiée à la lutte contre les pollutions

Pour lutter contre l’air pollué, le bruit, la pollution lumineuse

  • Faire adopter l’initiative populaire « De l’air, moins de bruit. Préservons notre santé face à la pollution », puis assurer sa mise en oeuvre
  • Procéder à des analyses bactériologiques et chimiques régulières pour assurer la qualité de l’eau des cours d’eau et des nappes phréatiques
  • Surveiller et limiter l’usage des perturbateurs endocriniens et des nanoparticules
  • Renforcer la capacité de la Cour des comptes à faire des audits des politiques publiques environnementales
  • Augmenter le nombre de «corridors noirs» sur le canton, en éteignant ou diminuant l’éclairage public de certains secteurs
  • Tenir compte de cette problématique dans les plans d’aménagement du territoire et dans les plans lumière communaux
  • Sensibiliser la population, les entreprises et les administrations à une utilisation rationnelle de la lumière

Pour réduire les émissions de l’aéroport, important générateur de pollution de l’air et du bruit

  • Adopter l’initiative populaire « Pour un pilotage démocratique de l’aéroport », puis assurer sa mise en oeuvre
  • Assurer à Genève un aéroport à taille humaine qui serve Genève et ses habitant- e-s et refuser le projet d’aéroport à 25 millions de passagers-ères annuel-e-s, soit 1 vol toutes les 90 secondes
  • Renforcer la consultation et l’intégration dans les processus de décision liés à l’aéroport des associations environnementales et de riverain-e-s qui s’investissent pour une limitation des nuisances engendrées par l’aéroport de Genève
  • Limiter l’augmentation des vols de courte et moyenne distance, en fonction des compétences de l’État face à la Confédération