Dans le cadre du festival Alternatiba, l’association Carte Blanche pour le climat présente:

Le Green New Deal: C’est Maintenant ou Jamais!
L’Ecologie une alternative économique et sociale durable

La crise sanitaire due au COVID 19 a causé des bouleversements tant sur le plan économique que dans les rapports sociaux soulignant parallèlement les risques de désastres à venir liés au changement climatique. Le confinement et l’arrêt des activités économiques quasi planétaires ont montré, entre autres, que durant cette période, les gaz à effet de serre ont baissé de manière notable. Cet exemple confirme que le Green New Deal, un autre modèle de société, est possible. C’est maintenant ou jamais ! Le moment est venu d’agir sur le front climatique en imposant des mesures économiques et sociales alternatives.

Et pourtant, les partisans de la relance économique libérale type 2008 et un certain nombre de lobbies industriels cherchent à lever les contraintes « carbone » et continuent à développer les énergies fossiles. Pour contrecarrer ces plans indignes et rétrogrades, des propositions concrètes doivent être mises en oeuvre.

Quelles mesures économiques et sociales faut-il alors prendre pour accélérer globalement la transition écologique, c’est-à-dire un développement économique durable ? Voici quelques pistes inspirées par la Convention citoyenne en France.

  • rénover des millions de logements en imposant l’isolement thermique des bâtiments. Cette mesure devrait être rendue obligatoire au plan politique.
  • favoriser une alimentation durable par le développement de circuits courts. La crise sanitaire et ses effets sur le mode de vie, tel le confinement, a donné plus de force à ce type de développement. C’est par le biais de l’intervention publique qu’on parviendra à convaincre les consommateurs de la nécessité d’acheter les produits issus de circuits courts, locaux, durables, et freiner la surconsommation.
  • Freiner l’étalement urbain afin d’agir en faveur de la biodiversité et de réduire les consommations d’énergie liées aux déplacements. Il s’agirait notamment d’arrêter rapidement les aménagements de nouvelles zones commerciales périurbaines « très consommatrices d’espaces ».
  • Décarboner l’économie. La sortie de crise offre l’occasion d’accélérer la transition vers une économie sans carbone, un objectif européen mais aussi suisse. Il ne s’agit pas de faire de « l’innovation pour l’innovation » mais d’axer la recherche, financée par les fonds publics « quel qu’en soit le prix », dans les secteurs ayant un intérêt environnemental et écologique.

Il est impératif d’accentuer, de radicaliser la pression sur nos gouvernants signataires de la COP toujours pleins de bonnes intentions pour qu’enfin ils passent aux actes.

Introduction:

Léo Kaneman
Président de l’Association Carte Blanche et fondateur du FIFDH

Intervenant.e.s: 

Jean François Caron,
Maire et Conseiller régional,
Promoteur d’expérimentations en
matière de développement durable
dans sa région.

Antonio Hodgers,
Président du Conseil d’État, Président
de la délégation du Conseil d’Etat au
financement de la transition
écologique.

Susana Jourdan,
Co-rédactrice de la Revue Durable et
Co-animatrice de l’association Les
Artisans de la transition

Modération : Mathilde Captyn, Conseillère municipale

Toute info ICI