Candidate à la candidature au Conseil national

En bref

Cologny, 45 ans, responsable du Service de la cohésion sociale à Chêne-Bourg. Administratrice et membre du comité d’audit de l’Imad. Experte pour les examens du Brevet fédéral « spécialiste de la migration ». Co-organisatrice des manifestations de soutien aux femmes et au peuple iranien à l’automne 2022. Je m’engage pour un accès aux soins équitable, pour une politique sociale tournée vers l’avenir et non du repli sur soi et pour une politique des migrations plus juste et équitable pour tout.e.x.s.

J’avais 11 ans lorsque j’ai rencontré le Palais Fédéral, l’année suivant mon départ de mon pays natal, l’Iran. Nous étions une quarantaine de familles rassemblées pour demander plus de protections, à la suite de l’assassinat d’un réfugié, au bord du lac Léman. Nous étions à l’extérieur ; ce calme et cette coupole verte m’impressionnaient sans vraiment que je comprenne pourquoi. De retour à Berne, quelques années plus tard, avec ma classe, j’ai découvert l’intérieur du bâtiment, et cette fois, j’ai compris que ce lieu était précieux ; des décisions importantes qui impactent la vie de toute la population y étaient prises. Puis, à mes 14 ans, nous avons appris qu’un opposant iranien était sur le point de se faire expulser. Nous avons pris le train, direction Berne, un sit-in de 48h sur la Place fédérale pour demander la libération du jeune homme. Objectif atteint. Je savourais pour la première fois la joie d’un acte militant. À l’aube de mes 18 ans, me sentant l’envie de changer le monde et de lutter contre l’injustice, je me suis engagée pour mon pays natal, militant ainsi pour un Iran libre, pour les droits humains, des réfugiés et des femmes.

En 2006, séduite par l’idée de penser global, mais d’agir local, je m’engage chez les Vert.e.s. Élue au municipal de Vernier en 2007, j’intègre le bureau et préside le CM et je découvre l’enchevêtrement des enjeux communaux, cantonaux et nationaux. L’importance du social, de l’éducation et d’une économie solidaire dans une démarche de protection de l’environnement et du climat. Je m’engage alors pour une politique sociale plus juste, équitable et durable dans différentes fonctions comme le comité et le bureau cantonal.

Notre société vit désormais au rythme soutenu de crises imbriquées et consécutives. Qu’elles soient énergétique, économique, sanitaire et/ou sociale, chacune d’elle impacte fortement notre environnement, nos comportements et nos choix de vie. C’est justement lors de ces moments charnières qu’il est important pour moi de m’engager pour la collectivité.

Mes formations, mon cheminement personnel, professionnel et politique, me permettent à présent d’apporter quelques pierres à notre édifice démocratique. C’est pourquoi je vous propose ma candidature au Conseil national.