Le Conseil demande au Conseil administratif de :

  1. Garder le plan prévu en l’état sous réserve des modifications proposées,
  2. Remplacer les 24 places de parkings prévues par une zone de dépose minute
  3. Offrir plus d’espace aux piétons, promeneurs, joggeurs avec un nombre suffisant de bancs pour nos aînés et familles ainsi qu’à la mobilité douce
  4. S’assurer que le flux du trafic motorisé est séparé de celui des piétons pour une meilleure sécurité.

Denis Bucher

Malgré le grand nombre de places de parking déjà existantes au sein du quartier des Vergers et autour des terrains de sport, il était prévu d’ajouter 24 places de parking au bas du quartier des Vergers, plus précisément sur le bas du parc des Arbères entre les stades de football, dans l’axe en direction du Terrain Jakob. Outre les questions climatiques, il s’agit surtout du cheminement utilisé par toutes les familles qui vont se promener dans la campagne meyrinoise. En effet, cet espace relie le quartier des Vergers, et par extension le centre de Meyrin, à sa campagne. Se retrouver au milieu de véhicules qui cherchent une place nous a semblé particulièrement désagréable voire dangereux pour la sécurité des promeneurs et cyclistes, et notamment des enfants.

Denis Bucherconseiller municipal
Les Vert-e-s de Meyrin, par l’entremise de Denis Bucher, conseiller municipal, ont donc commencé par déposer une proposition individuelle juste avant l’été 2021 afin de demander la suppression des 24 places de parking prévues dans ce projet.

Suite à cette proposition, les Vert-e-s ont finalement formellement déposé au Conseil municipal d’octobre, avec le PDC, la motion 2021-06 ayant pour but de supprimer ces places et de les remplacer par un espace de dépose rapide. Un beau succès des Vert-e-s dans l’intérêt de la population vu que la motion a été acceptée à l’unanimité en vote immédiat ! (31 pour, 0 absentions, 0 contre)

Le but de cette motion était d’offrir plus d’espace aux piétons, promeneurs, joggeurs, cyclistes, avec un nombre suffisant de bancs pour les aîné-e-s et les familles, et de s’assurer que le flux du trafic motorisé soit séparé de celui des piétons pour une meilleure sécurité.

C’est ensuite le maire de la commune, notre magistrat vert Eric Cornuz, qui a pris le relais afin de travailler avec les services concernés pour discuter des possibilités afin de répondre à cette motion, le chantier n’ayant pas commencé. Une excellente solution, très proche de la motion et meilleure à certains égards, a été trouvée.

En effet, 10 places sur les 24 seront tout de même réalisées. La rue sera par contre fermée au trafic motorisé grâce à une borne qui sera ouverte uniquement sur autorisation de la commune. Ainsi nous évitons tout trafic indésirable qui serait contraire à l’usage familial et piéton de ces espaces. De plus, l’espace gagné grâce à la suppression des 14 places pourra être dédié en partie aux piétons, en partie pour des bancs et des arbres supplémentaires comme on peut le voir sur le plan ci-dessous !